creahi-aquitaine.org
Image default
Info

comment expliquer, et se débarrasser, de cette plaie hivernale


À nouveau l’hiver vient… et avec lui son cortège habituel de petits désagréments. À l’approche des températures plus froides, beaucoup d’entre nous se retrouvent les lèvres sèches, gercées parfois au point d’être fendues.

Le problème n’est pas nouveau : depuis des siècles, les gens essaient de trouver un moyen de s’en débarrasser. L’utilisation de la cire d’abeille, de l’huile d’olive et d’autres ingrédients naturels a été rapportée dès l’époque de Cléopâtre – septième du nom – au premier siècle avant notre ère.

En 1833, le cérumen humain fut même un temps recommandé comme remède efficace contre les lèvres fendillées ! Les premiers baumes à lèvres commerciaux sont apparus sur le marché peu de temps après…

Mais quelles sont les causes de cette sécheresse labiale ? Et, concrètement, existe-t-il des baumes à lèvres qui y remédient réellement ? La clé est d’éviter les produits contenant des additifs susceptibles d’aggraver le problème.

Nos lèvres, souples mais résistantes

Nos lèvres sont constamment exposées aux éléments, comme le soleil, le vent, l’air sec et le froid. Elles doivent également résister aux agressions dues à notre mode de vie quotidien, allant du contact de la nourriture, aux cosmétiques en passant par les morsures, le frottement des vêtements, aux baisers, etc.

Ainsi, malgré leur apparence douce et charnue, elles se doivent d’être résistantes et solides.

Les lèvres se trouvent à la jonction entre la peau qui recouvre notre visage et les divers tissus biologiques qui tapissent notre bouche. En tant que telles, elles ont une structure similaire à celle des membranes muqueuses où vient s’ajouter une couche extérieure de peau protectrice un peu particulière : c’est-à-dire sans follicules pileux, ni glandes sudoripares, salivaires ou sébacées – qui peuvent contribuer à humidifier les tissus biologiques où elles se trouvent.

Coupe des tissus biologiques de la peau et des lèvres
Le vermillon de nos lèvres, leur partie plus foncée, a une structure biologique proche de celle de la peau. Mais quelques particularités la rendent plus vulnérable.
Eakglory/Shutterstock

Cette structure unique fait que leur capacité à retenir l’eau est bien moindre que pour la peau « normale » du visage : d’où leur vulnérabilité particulière au dessèchement.

D’où viennent les gerçures ?

Nous sommes nombreux à avoir les lèvres sèches à certaines périodes de l’année. Cela peut se produire naturellement ou être provoqué par de divers facteurs, notamment :

  • Des inflammations, connues sous le nom de chéilite, potentiellement dues à une affection cutanée ou à une infection (herpès labial, etc.),

  • Des allergies,

  • Des médicaments qui ont un impact sur les glandes salivaires, les muscles buccaux ou les sensations dans la région labiale,

  • Des blessures à la langue, du fait des dents qui frottent contre les lèvres ou d’autres problèmes dentaires,

  • Une mauvaise santé bucco-dentaire, qui peut être liée à une négligence générale, à des troubles de l’alimentation ou à de mauvaises habitudes d’hygiène buccale,

  • Des brûlures, par exemple en mangeant des aliments trop chauds ou en prenant un coup de soleil (les brûlures peuvent entraîner un gonflement des lèvres, des cicatrices et des cloques dont la douleur met longtemps à s’atténuer),

  • Certaines maladies ou troubles, tels le syndrome de Sjögren,

  • Une déshydratation, un coup de chaleur, une fièvre ou une chaleur excessive,

  • La congestion nasale, qui entraîne une respiration buccale prolongée et peut résulter d’une infection (rhume…),

  • Un temps ou un vent froid qui court le long des lèvres et en ôte l’humidité protectrice,

  • Un léchage persistant, qui peut créer un cycle humide-sec qui assèche excessivement vos lèvres.

La sécheresse peut également entraîner des douleurs, des démangeaisons ou des picotements. Si le phénomène commence à causer des problèmes sérieux, il peut être utile d’en discuter avec un professionnel de la santé.

Comment y remédier ?

Il est important d’identifier pourquoi vos lèvres sont sèches. Si c’est simplement parce que vous vous léchez les lèvres, vous devez changer vos habitudes. Si c’est à cause d’un temps froid, venteux ou sec, certains baumes et pommades sont parfois utiles pour les protéger.

Il convient déjà de s’assurer que l’on est correctement hydraté. Boire des quantités adéquates d’eau est la base, car cela permet de prévenir la sécheresse de la peau en général.

Ensuite, des baumes à lèvres non irritants et sans arôme ajouté peuvent aider. Ils agissent comme un film couvrant la surface des lèvres et leur permettant ainsi de garder leur humidité.

Généralement, ces baumes utilisent de la vaseline comme base mais ce n’est pas obligatoire. Des huiles minérales, raffinées pour en éliminer les composés dangereux, peuvent être utilisés pour contribuer à préserver la fonction barrière de nos lèvres.

Dans la course à la séduction des consommateurs, les fabricants de cosmétiques ont testé un certain nombre de nouveaux ingrédients dans leurs baumes à lèvres. Les plus populaires contiennent ainsi souvent des additifs qui leur confèrent une odeur ou un goût agréable, ou qui adoucissent la sensation de frottement sur les lèvres.

Certains de ces ingrédients supplémentaires peuvent être utiles. Par exemple, si vous vous exposez souvent au soleil, un baume à lèvres contenant un écran solaire est une excellente idée. Généralement, toutefois, ce n’est pas le cas.

À éviter…

Souvent ces composés ajoutés sont très efficaces pour apporter une sensation immédiate de soulagement… mais ils ne contribuent pas à la protection de nos lèvres. Pire, dans certains cas, ils peuvent devenir irritants, voire aggraver la situation.

Sélection de baumes goût agrume, vanille, etc
Pour votre baume à lèvres, privilégiez les produits les moins agressifs. Donc oubliez tous ceux qui sont enrichis en arômes et goûts artificiels, etc.
Pixel-Shot/Shutterstock

Lorsque vous choisissez un baume à lèvres, soyez donc vigilant. Essayez d’éviter les produits contenant les ingrédients suivants :

  • Des parfums,

  • Des arômes (menthe, agrumes, vanille, cannelle, etc.),

  • Les gloss brillants, qui peuvent intensifier les dommages causés par les rayons du soleil,

  • Des couleurs, qui peuvent provoquer des irritations et ne contribuent en rien à la fonction de barrière attendue du baume,

  • Du menthol, du phénol ou de l’acide salicylique, qui peuvent en fait rendre vos lèvres plus sèches encore,

  • Tous les ingrédients supplémentaires et inutiles tels que le camphre, la lanoline, l’octinoxate, l’oxybenzone ou le gallate de propyle.

Et veillez à ne pas vous mordre, vous curer ou vous lécher excessivement les lèvres…

Rester hydraté et appliquer un baume le plus simple possible devrait être une routine intégrée à votre quotidien pour s’assurer des lèvres saines, protégées et hydratées.



Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons.

Autres articles à lire

comment faire passer les excès de fin d’année (et les crêpes)

Jérome

Non, tout le monde n’a pas grossi pendant le confinement

Jérome

Où s’en vont nos souvenirs d’enfance ?

Jérome

l’approche scientifique aveugle au contexte social

Jérome

Mal aux dents quand vous mangez froid ? Les scientifiques savent désormais pourquoi

Jérome

Les clés pour empêcher les futures pandémies

Jérome

Leave a Comment