creahi-aquitaine.org
Image default
Info

« Est-ce que le soleil va vraiment exploser ? »


Le Soleil ne va pas exploser. Cette réponse pourrait te tranquilliser, mais je t’assure que même s’il n’explose pas, personne n’aura envie de se retrouver proche de notre étoile vers la fin de sa vie, dans 4,5 milliards d’années.

Notre Soleil est une étoile plutôt petite et pas trop chaude par rapport aux autres étoiles. Elle se trouve à peu près à la moitié de sa vie : elle s’est formée il y a 4,5 milliards d’années, et elle va encore vivre un temps similaire dans son état actuel, la phase que l’on appelle « séquence principale ». Cela veut dire que pendant 4,5 milliards d’années, notre étoile continuera comme jusqu’à présent, à produire des réactions nucléaires dans son noyau qui la font briller et nous réchauffer.

Mais un jour le combustible qui permet au Soleil de faire ces réactions nucléaires dans son noyau,l’hydrogène, s’épuisera. Et à ce moment, au lieu de terminer sa vie, le Soleil commencera à utiliser comme combustible l’hydrogène qui se trouve autour du noyau. C’est comme si dans une maison on n’avait plus de bois pour la cheminée et on décidait de brûler les chaises ! Et dans cette nouvelle étape, le Soleil grossira et se refroidira, devenant une « géante rouge ».

Les géantes rouges sont des étoiles énormes. Quand le Soleil sera une géante rouge, dans 4,5 milliards d’années, notre planète se trouvera à l’intérieur de lui !

Mais même s’il n’y aura pas d’humains à ce moment pour pouvoir contempler le spectacle, nous savons que ce ne sera pas encore le dernier adieu du Soleil. Il restera encore quelques centaines de millions d’années pendant lesquels le Soleil commencera à utiliser comme combustible un autre atome en plus de l’hydrogène : l’hélium. C’est comme si dans la maison où on avait commencé à brûler les chaises en bois, on décidait de prendre aussi les rideaux et les nappes !

Nébuleuse NCG 6302, dite Nébuleuse du papillon.
NASA/ESA/Hubble, CC BY

Lors de cette dernière étape, les couches externes du Soleil vont se séparer doucement du centre en formant une nébuleuse qui sera illuminée par ce noyau central, c’est ce qu’on appelle une « nébuleuse planétaire ».

Les nébuleuses planétaires n’ont rien à voir avec les planètes, elles ont été nommées pendant le XVIII siècle, avant qu’on ne connaisse vraiment leur nature. Elles se trouvent parmi les objets les plus beaux du ciel quand on les observe à travers un télescope (voir image), et elles sont trop faibles pour être observées à l’œil nu.

Récemment, en 2015, nous avons découvert qu’il y a quand même une chance que le Soleil produise une mini explosion avec l’éjection d’un jet de matière très rapide, à une vitesse de plus de 100 km/s. Nous avons observé une étoile semblable au Soleil qui vient à peine de devenir une nébuleuse planétaire, et nous avons détecté ce jet en l’observant avec un ensemble de télescopes. C’était la première fois qu’un jet de ce type était observé dans une nébuleuse planétaire, et cela nous a fait penser que peut-être le Soleil aura aussi, à la fin de sa vie, une mini-explosion de ce type.

En tout cas, ceci se passera dans presque 5 milliards d’années, donc il n’y a pas de quoi s’inquiéter maintenant. Notre Soleil aura une fin de vie plutôt calme et splendide.



Diane Rottner, CC BY-NC-ND

Si toi aussi tu as une question, demande à tes parents d’envoyer un mail à : tcjunior@theconversation.fr. Nous trouverons un·e scientifique pour te répondre.



Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons.

Autres articles à lire

« Volontaires sains » dans la recherche clinique : un engagement entre altruisme et vulnérabilité

Jérome

On pourrait faire tenir tous les SARS-CoV-2 de la planète dans une canette de soda… sans la remplir entièrement

Jérome

Antiviraux, anticorps, immunomodulateurs… Où on est-on des traitements anti-Covid-19 ?

Jérome

où en est l’épidémie de Covid-19 et à quoi s’attendre pour la rentrée ?

Jérome

ce que l’on sait, ce que l’on ignore encore

Jérome

Maladies émergentes d’origine animale : d’où viendra la prochaine menace ?

Jérome

Leave a Comment