creahi-aquitaine.org
Image default
Santé

Cancer de la thyroïde, symptômes, causes, stade 4

Le cancer de la thyroïde est un tissu thyroïdien anormal qui croît plus vite que la normale à cause d’une division cellulaire excessive.La croissance se poursuit également lorsque la stimulation pour la multiplication des cellules cesse.

Tous les organes dans le corps (thyroïde, poumon, reins, etc.) contiennent différents types de cellules pour remplir plusieurs fonctions.

Quand les cellules naissent, elles sont immatures et incapables de s’acquitter des tâches comme celles matures.
Au fil du temps, ces cellules grandissent et deviennent matures, changeant alors de structure et se spécialisant pour effectuer les fonctions spécifiques de l’organe auquel elles appartiennent. La cellule se différencie ainsi de celles du reste du corps.

La tumeur :

  • Bien différenciée signifie que les cellules ont l’apparence, la taille et la forme de celles de l’organe atteint de tumeur.
  • indifférenciée contiennent des cellules immatures qui sont incapables de remplir les fonctions de l’organe atteint de tumeur.

Anatomie de la thyroïde

La thyroïde est une glande située sur la partie avant du cou à la base de la gorge. Les tumeurs de la thyroïde peuvent être :

  • Des masses bénignes (non cancéreuses),
  • Des formations malignes (cancéreuses).

Les exemples de tumeurs bénignes sont les adénomes qui sécrètent  les hormones thyroïdiennes.
Les tumeurs malignes sont plus rares, la fréquence est plus élevée chez les femmes que chez les hommes.

Les adénomes thyroïdiens croissent au niveau des couches de cellules qui tapissent la surface interne de la glande thyroïde.
L’adénome sécrète des hormones thyroïdiennes. S’il en sécrète trop, cela peut provoquer une hyperthyroïdie.

Types de tumeurs de la thyroïde 

La classification de l’Institut National du Cancer (INCa) :

Bénins :

  • Adénome vésiculaire (ou folliculaire) de la thyroïde 
    • C’est le cancer de la thyroïde le plus fréquent,
    • Il est plus fréquent chez les adultes.
  • Adénome trabéculaire hyalinisant
    • Il naît des cellules folliculaires.

Malins :

  • Carcinome papillaire
    • C’est la forme la plus fréquente de cancer de la thyroïde. Il représente environ 80% de tous les cancers de la thyroïde,
    • Il est souvent diagnostiqué entre 30 et 60 ans, mais il peut se produire à tout âge,
    • Il est plus agressif chez les patients plus âgés,
    • Il est plus fréquent chez les femmes.
  • Carcinome vésiculaire (ou folliculaire)
    • Il représente 10 à 15% de tous les cancers de la thyroïde,
    • Il est plus fréquent chez les adultes entre 40 et 60 ans,
    • Il est plus fréquent chez les femmes,
    • Il est plus agressif chez les patients plus âgés.
  • Cancer à cellules de Hürthle
    • C’est une variante du carcinome folliculaire,
    • Il est assez rare,
    • Il fait partie des cancers de la thyroïde les plus agressifs.
  • Carcinome médullaire : Il existe deux types de cancer médullaire de la thyroïde : le cancer médullaire sporadique et, le cancer médullaire familial.
    • Il représente environ 5 à 10% de tous les cancers de la thyroïde,
    • Il débute dans les cellules C,
    • Vu que le cancer médullaire de la thyroïde familial est héréditaire, on peut effectuer des tests pour les anomalies génétiques dans les cellules sanguines.
  • Carcinome indifférencié ou anaplasique
    • Il est très rare : il représente environ 1 % de tous les cancers de la thyroïde.
    • Il commence dans les cellules folliculaires et tend à se développer et se propager rapidement.
    • Il affecte souvent les patients de plus de 65 ans,
    • Il est très agressif et invasif,
    • Il répond moins bien aux traitements.
  • Tumeurs à cellules claires 
  • Tumeurs squameuses et mucineuses
  • Carcinome peu indifférencié ou insulaire

Symptômes du cancer de la thyroïde

Le premier signe d’une tumeur cancéreuse de la glande thyroïde est généralement un nodule indolore et visible dans le cou.
D’autres symptômes peuvent inclure :

  • Des difficulté à parler (dysphonie), une extinction ou un enrouement de la voix parce que le cancer presse sur les nerfs des cordes vocales
  • Des difficulté à avaler à cause de la pression du cancer au niveau de la gorge
  • Des douleurs cervicales avant et arrière persistantes,
  • Des problèmes respiratoires,
  • Gonflement au niveau de la partie avant du cou (correspond à la masse tumorale)
  • Le patient développe  dans de rares cas une hyperthyroïdie ou une hypothyroïdie.

En phases avancées, on peut remarquer un amaigrissement ou une perte inexpliquée de poids.
Cependant, les symptômes du cancer de la thyroïde peuvent ressembler à d’autres maladies ou problèmes de santé.

Facteurs de risque du cancer de la thyroïde

Les quatre principaux facteurs de risque pour le développement du cancer de la thyroïde sont :

1. Exposition aux radiations
L’exposition aux radiations pendant l’enfance est un facteur de risque identifié pour le cancer de la thyroïde.

2. Anomalies génétiques héréditaires
Plusieurs maladies héréditaires augmentent le risque de cancer de la thyroïde, mais la plupart des personnes qui développent un cancer de la thyroïde n’ont pas de maladie héréditaire ou de parents atteints ce problème.
Parmi les maladies héréditaires, il y a :

  • Certains syndromes génétiques héréditaires augmentent le risque de cancer de la thyroïde, parmi ceux-ci :
    • le cancer médullaire de la thyroïde familial,
    • la néoplasie endocrinienne multiple,
    • la polypose adénomateuse familiale.
  • Le patient ou un membre de sa famille souffre de syndromes de type génétique comme le syndrome de Cowden (une maladie caractérisée par la formation de tumeurs bénignes sur la peau et les muqueuses appelées hamartomes).
  • Polypose adénomateuse familiale (PAF) : Les personnes atteintes de ce syndrome développent de nombreux polypes du côlon et présentent un risque très élevé de cancer du côlon. Ils ont également un risque accru de certains autres types de cancer, y compris le cancer papillaire de la thyroïde.
  • Complexe de Carney de type 1 : il provoque des anomalies sur le gène PRKAR1A .
  • Carcinome médullaire de la thyroïde : environ 8 cas de carcinome médullaire de la thyroïde (CTM) sur 10 sont provoqués par un gène anormal.

3. Alimentation
Si l’alimentation contient de faibles niveaux d’iode, le risque de développer un cancer de la thyroïde s’accroît. Les personnes exposées aux radiations ou celles ayant des antécédents de maladies thyroïdiennes bénignes sont plus susceptibles d’avoir de faibles niveaux d’iode.

Selon la médecine douce conseillée par les hygiénistes, le risque de développer un cancer de la thyroïde peut augmenter si l’on mange beaucoup de :

Autres articles à lire

Comment savoir si vous êtes intolérant au gluten ?

administrateur

Exercices pour le mal de dos, musculation, muscler, étirement, abdominaux

Irene

Quelle est l’importance de la santé en entreprise ?

Emmanuel

Bouchon de cérumen dans l’oreille, déboucher, comment enlever, Cerulyse

Irene

Ménopause précoce, symptomes, causes et traitement

Irene

Strabisme, causes, convergent ou vertical et pendant les enfants

Irene